7/7jrs, Dimanche et Jours Fériés

Blocage du genou

Blocage du genou

  • Le texte qui suit est à destination du grand public. Certains termes ou certaines notions peuvent avoir été simplifiés, l’idée véhiculée restant cependant vraie. Ce texte ne constitue pas de base scientifique ou de référence bibliographique, mais a été rédigé par des professionnels de santé particulièrement familiers avec le sujet traité. –

Le genou est une articulation complexe, où l’on distingue 2 zones de contact : la région fémoro-patellaire, point de contact entre le fémur (os de la cuisse) et la rotule, et la zone tibia-fémorale (entre le tibia et le fémur). Des épisodes de blocage peuvent survenir à tout age et dans n’importe quelle situation et concernent surtout les sportifs, les personnes executant un travail physique, ou les personnes avec des antécédents de traumatisme du genou. En effet, les blocages sont le plus souvent causé par les ménisques. Un ménisque est un fibre-cartilage (c’est à dire qu’il a la consistance d’un caoutchouc très dur et relativement solide), de forme en demi-lune. Ils sont deux par genou, et jouent un role dans la stabilisation latérale du genou : ils augmentent la surface de contact entre le fémur et le tibia et limitent de ce fait les mouvements de “dérobement” du genou vers l’intérieur et l’extérieur. La particularité du ménisque est qu’il peut se fissurer, parfois meme se rompre en plusieurs morceaux. De part sa localisation, il lui est alors très difficile de se consolider, c’est pourquoi les dommages qui lui sont causés ont plutôt tendance à persister, voire à s‘aggraver. Lorsqu’un morceau de ménisque se détache, il peut alors coincer subitement l’articulation du genou : on est dans ce cas totalement bloqué, dans l’incapacité de tendre la jambe. Cette situation peut se présenter à n’importe quel moment.

Un blocage du genou conduit assez souvent à une arthroscopie. Il s’agit initialement d’une exploration médicale au cours de laquelle le chirurgien peut intervenir en nettoyant, coupant, ou suturant en utilisant de très fins outils. Cet intervention est interessante car laisse de très petites cicatrices. Par la suite, la marche est retrouvée très rapidement, et une rééducation en kinésithérapie nécessaire.

L’ostéopathie et la thérapie manuelle en générale, est la seule alternative connue à ce type d’intervention. Les résultats sont très variables et dépendent du degré d’atteinte du ménisque, que l’on ne peut malheureusement pas estimer à l’examen palpatoire. Dans certains cas, des manoeuvres très douces peuvent replacer le fragment de ménisque à un endroit plus opportun, l’on récupère alors instantanément la fonction du genou. Dans la mesure ou les techniques employées ne présentent pas de risque d’aggravation sur un genou totalement bloqué, nous conseillons systématiquement d’essayer l’ostéopathie dans ce contexte.

Partagez cette page
Prendre RDV au cabinet Prendre RDV à domicile